Bien choisir le lait en poudre maternisé pour Bébé

lait bébé 027

Dans l’article précédent, vous avez découvert quelles précautions il fallait prendre -avant et pendant l’allaitement- pour éviter de contaminer votre lait avec des polluants. Pour compléter cette information, je vous propose ici de jeter un coup d’œil sur la composition des laits en poudre destinés aux nourrissons de 0 à 6 mois. Le lait maternel est naturellement l’aliment le plus adapté aux besoins d’un bébé. Toutefois, selon vos souhaits et vos possibilités, vous serez peut-être amenée à nourrir votre enfant avec  des biberons de lait en poudre, en complément ou en remplacement total de l’allaitement maternel. Si c’est le cas, il vous faudra faire un choix parmi les dizaines de produits disponibles en grandes surfaces et en pharmacie. Si on se fie au marketing, ces laits sont dotés de qualités nutritionnelles spécifiques:   « anti-régurgitations », « anti-coliques », « enrichis en oméga 3, en prébiotiques, en probiotiques »,  « améliorent le transit », « renforcent le système immunitaire », etc.. L’idéal serait donc un lait qui réunisse toutes ces qualités: tant qu’à faire, autant donner le meilleur à Bébé ! En réalité, la composition de ces laits  varie  peu puisqu’ils doivent tous respecter les normes fixées par la Directive 2006/141/CE.  Dans la suite de cet article, découvrez les secrets de la fabrication de ces laits! En prime également, les clés qui vous permettront de choisir si besoin un lait spécifique pour aider Bébé à résoudre ses petits problèmes digestifs.

Les principales étapes de la fabrication d’un lait infantile

La majorité des laits pour nourrissons sont fabriqués à partir de lait de vache. Ceux qui sont préparés avec du lait d’autres animaux (chèvre, jument,..) ou à partir de végétaux (soja, amandes) feront l’objet d’une autre publication.

milking-1805390_1920

Au départ, le lait de vache est collecté dans les fermes.

Il est ensuite livré à l’usine de transformation où il subit une série de contrôles visant à détecter la présence éventuelle de germes et celle d’antibiotiques.

S’il est reconnu conforme aux normes sanitaires en cours, le lait est  pasteurisé (porté à une température de 72°C durant 15 secondes) puis refroidi et  écrémé par centrifugation.

On lui rajoute ensuite des vitamines, des sels minéraux et des sucres (amidons, malto-dextrines).

Suite à une nouvelle pasteurisation du lait, le fabricant complète sa formule avec du lactose, des protéines solubles et des matières grasses (huiles végétales et animales).

La préparation ainsi obtenue est  concentrée par évaporation à 65°C puis séchée dans une tour par pulvérisation dans un courant d’air à 150°C. L’ensemble retombe alors sous forme de poudre.

Pour faciliter la dissolution ultérieure dans l’eau des biberons, la poudre de lait peut subir un traitement d’instantanéisation: elle est réhumidifiée avec de la vapeur d’eau puis séchée, ce qui a pour effet d’augmenter le diamètre des particules de lait. Ce  traitement évite la formation d’agglomérats compacts lors de la reconstitution des biberons.

La composition des laits infantiles premier âge

biberon-784486_1920
Du lait de vache oui, mais maternisé!

Les laits maternisés sont élaborés à partir de lait de vache dont la composition est très différente de celle du lait maternel. Ceci oblige les industriels à modifier les nutriments destinés en principe aux petits veaux pour tenter de les adapter aux besoins des bébés . L’ensemble de ces transformations est appelé la « maternisation » du lait de vache.

La maternisation du lait de vache

Elle passe par la modification des teneurs en nutriments, leur transformation afin de les rendre plus digestes  et le rajout de substances absentes au départ du  lait de vache mais qui sont indispensables à la croissance et à la santé des bébés. Les principales modifications concernent les nutriments suivants:

Les protéines

Le lait de vache contient trois fois plus de protéines que le lait humain (34g/l au lieu de 10-14g/l). Ces protéines sont constituées de 80% de caséines et de 20% de protéines solubles. Dans le lait maternel, ces proportions sont inversées: 30% de caséines et 70% de protéines libres.

Les caséines du lait de vache (alpha, bêta, k et g) floculent sous la forme de gros caillots difficiles à hydrolyser donc à digérer. Celles du lait humain (caséines bêta et kappa aux effets bifidogènes) floculent sous la forme de petites micelles plus faciles à digérer.

Dans le lait de vache, les protéines solubles sont constituées surtout de bêta-lactoglobulines qui sont des grosses protéines au fort potentiel allergisant alors que celles du lait humain sont essentiellement des protéines plus petites appelées alpha-lactalbumines.

Le lait de vache contient jusqu’à 500 fois moins d’immunoglobulines A que le lait maternel et beaucoup moins de taurine, de carnitine et de lactoferrine.

Les protéines solubles sont présentes à des concentrations plus élevées dans le lait maternel. Elles assurent des fonctions importantes en terme de transport de substances essentielles telles que le fer, les hormones, les vitamines, les immunoglobulines, les enzymes digestives, les facteurs de croissance, les nucléotides,..

Gallia Calisma 1
Exemple de composition d’un lait premier âge (Gallia Calisma 1)

Les glucides

Le lait de vache contient 45g/l de glucides essentiellement représentés par du lactose.

Le lait humain est plus riche en glucides: en moyenne 80g/l  dont 68g/l de lactose et 12g/l d’autres sucres ( fucose, inositol, oligosaccharides).

Le lactose est utilisé par l’organisme en tant que carburant.

Les oligosaccharides sont en quelque sorte des fibres qui  permettent à la flore intestinale de s’installer de manière équilibrée dans l’intestin du bébé. Elles favorisent des selles molles faciles à expulser.

Les lipides

Le lait de vache renferme 37g/l de lipides contre 40g/l pour le lait humain.

Les lipides du lait de vache sont constitués à 98% de triglycérides dont 63% d’acides gras saturés (acides palmitique, stéarique), 30% d’acides gras mono-insaturés (acide oléique) et moins de 5% d’acides gras polyinsaturés (acide linoléique).

Le lait humain contient également 98% de triglycérides représentés par plus de 150 acides gras différents. Les teneurs en acides gras saturés et insaturés dans le lait maternel sont équivalentes.

Les lipides assurent plusieurs fonctions: ils sont une réserve d’énergie pour l’organisme, ils rentrent dans la constitution des membranes cellulaires (phospholipides) et ils servent également de molécules de transport pour les hormones, les neuro-transmetteurs (acétylcholine) et les substances minérales.

Les acides alpha-linolénique (oméga 3) et linoléique (oméga 6) sont des acides gras polyinsaturés (AGPI) qui sont dits « essentiels » car ils sont indispensables au bon fonctionnement de l’organisme à plusieurs niveaux: fabrication des membranes cellulaires, maturation des cellules du cerveau, élaboration de la réponse immunitaire face aux allergènes, rôle anti-inflammatoire, fonctionnement de la rétine,…  .

Le lait de vache contient 900 mg/l d’acide linoléique et des traces d’acide alpha-linolénique.

Le lait humain contient ces deux acides gras polyinsaturés dans des proportions beaucoup plus importantes: 3500 mg/l pour l’acide linoléique et 370 mg/l pour l’acide alpha-linolénique.

Les acides gras oméga 3 ne sont pas synthétisés par l’organisme du nourrisson et doivent être apportés par son alimentation.

L’acide palmitique est présent dans le lait de vache et le lait humain. Cependant, sa structure moléculaire dans le lait maternel est différente et lui permet d’être mieux assimilé que l’acide palmitique du lait de vache.

lait-bc3a9bc3a9-014-e1497451019327.jpg
Composition du lait Guigoz 1: détail des acides gras

Les sels minéraux

Le lait de vache est beaucoup plus chargé en sels minéraux que le lait humain: environ 7g/l contre 2g/l pour le lait maternel.

Le sodium: son taux est de deux à  trois fois plus élevé que dans le lait maternel.

Le calcium: le lait de vache contient jusqu’à quatre fois plus de calcium que le lait maternel mais seulement 25% de celui-ci est biodisponible, donc assimilable.

Le phosphore: 950mg/l dans le lait de vache contre 140mg/l dans le lait humain

Le magnésium: 400mg/l dans le lait maternel contre 120mg/l dans le lait de vache

Le fer: le lait maternel contient 0,6mg/l de fer dont 30% biodisponibles alors que le lait de vache n’en contient que 0,3mg/l biodisponibles à 6%.

Les vitamines

Les teneurs en vitamines diffèrent également. Si on compare le lait de vache au lait humain, on constate que le lait de vache contient plus de vitamines K, B1, B2, B5, B6, B8, B12 et moins de vitamines A, E, C et B3.

Il existe encore de nombreuses  différences entre le lait de vache et le lait maternel. Ce petit aperçu vous permet de comprendre pourquoi il a été nécessaire que les fabricants de laits en poudre « maternisent » le lait de vache pour en faire un aliment de « nourrissage » des bébés.

Le lait en poudre maternisé reste tout de même très différent du lait maternel, nous allons le voir dans le paragraphe suivant.

 

Composition des laits en poudre premier âge versus lait maternel

En Europe, la Directive 2006/141/CE  fixe la liste et la quantité des ingrédients qui peuvent ou doivent entrer dans la composition d’un lait infantile. Vous pouvez consulter cette liste en cliquant sur ce lien Directive 2006/141/CE.

Pour vous en donner un aperçu, voici  quelques-uns des nutriments autorisés et leur teneur imposée, en comparaison avec les mêmes ingrédients dans le lait maternel (LM= Lait Maternel):

Des teneurs différentes en nutriments

Les protéines: de 10 à 20g/litre de lait en poudre reconstitué (12g/l dans le lait maternel).

Les glucides: de 54 à 98g/l ( 80g/l dans le LM) dont 27g/l minimum de lactose (68g/l dans le LM) et 20g/l maximum d’amidon (12g/l d’oligosaccharides dans le LM).

Les fibres: 8g/l maxi dont 90% de GOS (galacto-oligosaccharides) et 10% de FOS (fructo-oligosaccharides).

Les lipides: de 26 à 42g/l (40g/l dans le LM) dont 1,8 à 8,4g/l d’acide linoléique (3,5g/l dans le LM), au moins 0,3g/l d’acide alpha-linolénique (0,37g/l dans le LM) et moins de 1% d’acide arachidonique (4,6% dans le LM).

Les sels minéraux et oligo-éléments: de 120 à 420 mg/l de sodium (270 mg/l dans le LM), de 300 à 980 mg/l de calcium (300 mg/l dans le LM), de 1,8 à 9 mg/l de fer (660 µg/l dans le LM).

La Directive fixe également les quantités des ingrédients tels que les vitamines, les nucléotides, la taurine, la L-carnitine, l’inositol et la choline.

La législation européenne  autorise  des variations importantes dans les teneurs en nutriments des laits destinés aux bébés.

Il est vrai que la composition du lait maternel elle-même varie beaucoup en fonction de plusieurs facteurs tels que la maman, le bébé, l’heure et la durée de la tétée, ce que la maman a mangé, son état de fatigue, etc…

De plus, il faut garder à l’esprit qu’une partie des substances incorporées dans ces laits (protéines, lipides, glucides, vitamines et sels minéraux) sont des molécules obtenues par synthèse en laboratoire. Elles ne sont pas forcément identiques en tout point à celles « naturelles » du lait maternel. Ceci entraîne les conséquences suivantes:

  • l’intestin du nourrisson n’absorbe  qu’un pourcentage de ces molécules « non-identiques ».
  • les molécules non-identiques sont moins performantes du point de vue nutritionnel que celles du lait maternel.

Pour tenter de compenser ces défauts, les fabricants  « enrichissent » les laits en augmentant les quantités de protéines, d’acides aminés, de sucres, de vitamines et d’oligo-éléments.

Mais d’où proviennent donc les nutriments rajoutés au lait de vache? C’est une bonne question….!

Origine des nutriments incorporés dans les laits maternisés

Les lipides ajoutés  peuvent être  issus d’huiles végétales (colza, coco, palme, coprah, tournesol,..), de graisses du lait de vache , d’huiles de poissons, d’huiles de champignons (Mortierella Alpina) ou encore d’huiles d’algues fermentées (Crypthecodinium cohnii).

Les amidons (malto-dextrines) sont souvent extraits du maïs, du riz ou de la pomme de terre.

Les fructo-oligosaccharides (prébiotiques FOS ou fibres) proviennent de l’inuline de chicorée.

Les vitamines sont pour la majorité issues de synthèses chimiques en laboratoire.

L’apport de probiotiques (bactéries et levures vivantes) est autorisé par la Directive. Il a pour objectif de favoriser le bon développement de la flore intestinale de Bébé, ce qui est déterminant pour une digestion complète des nutriments. Parmi les probiotiques autorisés, ontrouve le Bifidobacterium infantis et le Staphylococcus thermophilus.

Des pesticides autorisés dans les laits maternisés?

Ce n’est pas une erreur, la Directive 2006/141/CE autorise la présence de résidus de pesticides dans les laits en poudre destinés aux enfants en bas-âge!

Le lait maternisé dont nous parlons est fabriqué à partir du lait de la vache, animal qui fait partie de la classe des Mammifères.

Si vous avez bien lu mon article précédent, vous savez que pour éliminer les polluants stockés dans son organisme, un mammifère a la possibilité de les excréter dans son lait. Quand on réalise qu’une vache laitière issue d’un élevage « conventionnel » (autorisant largement l’usage des pesticides ) pèse environ 700 kilos, je vous laisse imaginer les quantités de polluants que celle-ci élimine tous les jours dans son lait!

Pour tenter de réduire les risques encourus par les nourrissons dont l’organisme est particulièrement sensible aux toxiques, la Directive 2006/141/CE impose des limites maximales à certains résidus de pesticides dans les laits infantiles.

En règle générale, la quantité de chaque résidu de substance active (= molécule active du pesticide) doit être inférieure ou égale à 0,01 mg/kg de lait.

La Directive admet cependant deux listes d’exceptions: les substances actives inscrites à l‘Annexe V sont tolérées à raison de 0,03mg/kg de lait et celles inscrites à l’Annexe IV ont une tolérance qui varie de 0,04 à 0,08 mg/kg de lait.

pestcicdes3
Pesticides autorisés dans les laits infantiles- Extrait du Règlement délégué UE 2016/127 de la Commission du 25 septembre 2015

La formulation des laits infantiles spécifiques

 

Pour remédier aux petits désagréments digestifs rencontrés par la majorité des bébés, les fabricants ont eu l’idée de proposer des formulations différentes. Dans les rayons des supermarchés, à côté des laits premier âge « de base », vous allez également trouver des laits » anti-régurgitations« , « anti-coliques »,  « anti-constipation » et ceux destinés aux bébés « gourmands« .

Pour vous aider à choisir celui qui pourrait améliorer la digestion de votre nourrisson, voici un petit résumé de leurs caractéristiques…

Les laits épaissis et anti-régurgitations

Ce sont des préparations lactées dont la viscosité a été augmentée grâce à l’ajout de 1 à 2 g d’amidon par litre de lait reconstitué. Le lait rendu plus épais  remonte moins facilement vers la bouche de Bébé lorsqu’il est allongé. Les laits épaissis  diminuent  les régurgitations physiologiques des nourrissons.

L’amidon qui est incorporé provient du riz, du maïs ou de la pomme de terre.

Vous pouvez acheter un lait  épaissi en grande surface ou en pharmacie.

Leur nom est « évocateur » comme par exemple Nidal « Formule épaissie », Blédilait Premium, Picot Epailis, Modilac Oéba.

lait-bc3a9bc3a9-023.jpg
Lait épaissi Modilac 1 Oéba

Par contre, si votre bébé régurgite constamment de grandes quantités de lait, le pédiatre pourra vous conseiller d’utiliser un lait » anti-régurgitations« .

Ce type de lait est plus épaissi que les précédents du fait de l’ajout d’une quantité importante d’amidon, de farine de caroube ou de tapioca. De plus, les molécules de caséines sont déjà hydrolysées (fractionnées) et ne peuvent plus former des gros caillots dans l’estomac. Le contenu de l’estomac est évacué plus rapidement vers l’ intestin, ce qui diminue l’éventualité d’une grosse remontée gastrique.

Les laits anti-reflux ou AR sont vendus uniquement en pharmacie. Ils ne sont à utiliser que si Bébé a été examiné auparavant par un médecin afin d’éliminer une pathologie.  Je vous en cite quelques-uns: Alternova AR, Guigoz AR, Blédilait AR, Picot AR, ..

lait-004-e1497452717359.jpg
Lait anti-régurgitations Picot 1

Les laits anti-coliques

Il faut savoir que tous les bébés – même ceux nourris au sein – peuvent avoir des coliques puisque leur système digestif n’est pas totalement mature les premiers mois. Si vous avez opté pour le lait en poudre et que le sommeil de votre enfant est régulièrement perturbé par des ballonnements douloureux, vous pouvez lui proposer un lait anti-coliques, disponible en grande surface ou en pharmacie.

Ce type de lait est censé produire moins de fermentations dans l’intestin de votre enfant.

Pour obtenir cet effet, les fabricants modifient la composition du lait de base:

  • Ils diminuent la teneur en lactose car c’est le sucre qui permet les fermentations.
  • Grâce à l’ajout de ferments lactiques (lactobacilles, bifidobactéries), le lait est acidifié, ce qui facilite une digestion plus complète des sucres.
  • Certains fabricants incorporent une enzyme (lactase) qui transforme le lactose en galactose et glucose  ainsi que des protéines hydrolysées donc prédigérées.

Voici quelques exemples de ces laits anti-coliques ou AC: Gallia action anti-coliques, Novalac anti-coliques, Guigoz expert AC, Modilac expert Oéba, Picot Picoba, Guigoz Pelargon, Prémibio Premigest fermenté,..

lait-001.jpg
Lait anti-coliques Guigoz AC

Les laits anti-constipation

Qu’il soit nourri au sein ou au biberon de lait en poudre, un bébé peut connaître des épisodes de constipation passagère.

Question:qu’entend t’on par « constipation passagère?

Réponse: c’est quand ponctuellement, les selles de Bébé sont peu fréquentes (un jour sur deux) ou/et qu’il se tortille en pleurant au moment d’expulser des selles moulées et très dures. Ce phénomène est dû à un ralentissement du transit  dans les intestins. Les selles de Bébé se dessèchent et sont dures lorsqu’elles atteignent le rectum.

Si votre enfant est nourri au lait en poudre et qu’il souffre de constipation passagère, vous pouvez essayer de lui donner un lait  spécifique anti-constipation . Ces laits s’achètent en grande surface ou en pharmacie. On les reconnaît grâce à leur dénomination « Transit« : Novalac Transit, Modilac Expert Transit, Modilac Expert Oéba (haut et bas), Transiben, Picot Action Transit, Pelargon, Guigoz Transit, ..

lait 005
Lait Transit Novalac

Pour accélérer le transit des bébés, ces laits sont formulés avec une teneur importante en lactose (de 70 à 80g/l) et contiennent parfois des fibres (GOS). La plupart incluent des ferments lactiques (Lactococcus lactis, bifidobactéries) connus également sous le nom de « probiotiques » qui accélèrent la digestion des sucres.

Pour éviter la formation de « savons » compacts consécutifs à la digestion incomplète de l’acide palmitique du lait, cet acide gras est parfois remplacé par du bêta-palmitate soluble qui est bien absorbé par la muqueuse intestinale (cas du lait Picot Action Transit).

Les laits de cette catégorie  sont indiqués seulement si votre bébé souffre d’une constipation ponctuelle et légère. S’il n’a pas au minimum une selle par jour ou/et que toutes ses selles sont dures et douloureuses à l’expulsion, vous devrez  consulter un pédiatre afin de vérifier que le ralentissement du transit n’est pas dû à un problème de santé particulier.

Les laits pour les bébés « gourmands »

On appelle « bébés gourmands »  les enfants qui semblent ne pas être rassasiés par la quantité de lait journalière conseillée par le médecin. Bien qu’ils finissent tous leurs biberons, ils ne dorment jamais plus de deux heures et se réveillent en réclamant de manière énergique leur prochain repas.

Lorsqu’un lait en poudre rassasie un nourrisson, ce dernier peut dormir de 2 à 5 heures entre chaque repas. Si votre bébé nourri avec un lait maternisé ne dort jamais plus de deux heures entre deux repas, vous pouvez essayer de lui donner un lait plus « riche » afin d’améliorer la qualité de son sommeil. Voici quelques exemples de ces laits appelés également « Laits satiété« : Novalac Satiété, Picot Bébé Gourmand, Physiolac Grand Appétit.

novalac 1 Satiété
Exemple de composition d’un lait Satiété premier âge

 

Ces laits favorisent la sensation de satiété car ils mettent plus de temps à être digérés. Pour obtenir cet effet, les fabricants rajoutent au lait de base certaines substances :

  • des sucres lents (amidons, dextrines-maltose)
  • des acides gras à longues chaînes (plus longs à digérer)
  • de la caséine (protéine qui flocule en gros caillots dans l’estomac et donne l’impression d’être repu).

En dehors des quatre types de formulations que nous venons de voir, il existe encore des laits  « Relais d’allaitement » dont la composition est censée se rapprocher « encore plus » de celle du lait maternel.

Il ne faut pas rêver, la composition du lait maternel n’est pas prête d’être reproduite en laboratoire!

L’objectif des industriels de l’alimentation infantile est  de « récupérer » des mamans qui allaitent en leur suggérant qu’un lait Relais a une composition très proche du lait maternel, ce qui est faux!

Pour justifier cette allégation, les fabricants modifient légèrement la composition des laits de base (ajout de fibres, de ferments lactiques, de nucléotides) et les proposent en « laits – relais » à des coûts élevés. Voici quelques exemples de ces laits destinés à inciter les mamans qui allaitent à passer au lait en poudre: Novalac Relia, Picot Relais, Physiolac Relais, Guigoz Evolia Relais,..

lait bébé 021
Lait Relais Gallia 1

Tous les laits cités dans cet article ont un point commun : ils sont susceptibles de contenir des substances nocives pour votre bébé. Ces dernières ont pour origine les matières premières utilisées, en particulier le  lait de vache.  Ce lait est très souvent contaminé par des pesticides, des produits vétérinaires, des métaux lourds, des dioxines, etc…

La Directive 2006/41/CE limite la présence des résidus de pesticides très toxiques dans les laits infantiles mais cela reste insuffisant d’un point de vue sanitaire pour les nourrissons.

Dans mon prochain article, je vous donne la liste des laits premier âge maternisés qui contiennent très peu de ces molécules nuisibles. Hé oui, ça existe et c’est tant mieux!

apple-1717583_1920

Alors à tout bientôt et n’hésitez pas à me contacter si vous avez des questions!

Publicités

Un commentaire sur “Bien choisir le lait en poudre maternisé pour Bébé

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s