Comment choisir son gel-douche pendant la grossesse

 

049

Durant la grossesse, vous allez devoir porter plus d’attention sur la composition de vos produits d’hygiène et de beauté. Et entre autres sur le gel de douche que vous utilisez quotidiennement. Deux raisons principales à cela:

La première, c’est qu’un gel lavant qui contient des substances irritantes ou allergisantes rend votre peau « inconfortable ».

Et la seconde, c’est qu’il vaut mieux éviter que votre peau soit mise en contact régulièrement avec des molécules nocives et reprotoxiques . Celles-ci pourraient traverser la barrière cutanée puis celle du placenta et perturber au final le développement fœtal (Cf. Article Les ingrédients toxiques dans les produits d’hygiène et de cosmétique).

Des  explications supplémentaires et des marques de gels de douche « à adopter » sont à retrouver dans la suite de cet article.

Douche ou bain pour se relaxer

Pendant la grossesse, vous pouvez vous doucher ou encore prendre le temps d’un bain, surtout si personne ne vient vous déranger.

Le bain est un moment de détente pour le corps ainsi que pour l’esprit. La température de l’eau doit avoisiner les 37-38°C et le bain en lui-même ne doit pas durer plus qu’un quart d’heure, au maximum 20 minutes.

Vous pouvez aussi vous relaxer  en prenant une douche. L’eau ne doit être ni brûlante, ni trop froide, environ 38°C. En général, on commence avec une eau assez chaude mais pas brûlante pendant 1 à 2 minutes afin  que les muscles se détendent sous l’effet de la chaleur. La douche se poursuit en diminuant progressivement la température jusqu’à obtenir une eau tiède. Ceci a pour effet de vous donner une sensation de bien-être  sans engourdissement. Une douche d’environ cinq minutes est suffisante.

Éviter les substances toxiques durant la douche ou le bain

La préservation du film hydro-lipidique

C’est quoi le « film hydro-lipidique »?

Ce film fin qui recouvre la peau est constitué de substances hydriques issues de la transpiration mêlées à des graisses produites par les glandes sébacées. L’ensemble forme  « une émulsion« . Son rôle est de protéger la peau des substances étrangères et de certains germes nocifs. Il maintient l’acidité de la peau  avec un pH acide qui va de 4,7 à 4,8. Ce pH acide favorise la présence d’une flore microbienne « saprophyte » naturelle et utile et gêne la prolifération de germes nocifs indésirables. Le film hydro-lipidique évite à la peau de se déshydrater ou à l’inverse il la préserve d’un excès d’humidité. Il est donc indispensable qu’il ne soit pas éliminé par votre gel de douche lorsque vous vous lavez.

Une douche ou un bain permettent d’éliminer les desquamations de peau morte (débris de cornéocytes), les excès de transpiration et diverses souillures (germes indésirables en excès, matières) . Pour obtenir ce résultat, l’eau seule suffit car elle évacue tout cela tout en respectant le film hydro-lipidique. L’eau ne doit pas être trop chaude afin de ne pas avoir un effet « dégraissant » sur votre épiderme.

N’oublions pas que se laver ne doit pas être synonyme de décapage: douche et bain n’ont pas pour objectif de détruire les germes naturellement présents sur la peau et qui constituent ce qu’on appelle « l’écoflore« . Cette écoflore limite la prolifération d’autres organismes pathogènes (levures, bactéries, champignons) qui sont souvent à l’origine d’infections.

Des gels lavants sans substances nocives

Les produits d’hygiène peuvent contenir de nombreuses substances toxiques dont nous avons parlé dans un article précédent. Celles-ci sont pour la plupart susceptibles de traverser la barrière cutanée.Parmi ces substances, il ne faut pas oublier qu’il en existe qui sont reprotoxiques, c’est-à-dire qu’elles ont pour effet secondaire de nuire à l’embryon ou au fœtus. Il est donc plus prudent de les éviter. Dans un magazine intitulé « Références en Santé au Travail N° 138 » en date de juin 2014, l’INRS fait référence à une étude de l’Agence Nationale de la Sécurité et du Médicament ou ANSM. Celle-ci a identifié un certain nombre de ces molécules reprotoxiques ou perturbateurs endocriniens qu’on retrouve fréquemment dans les produits d’hygiène classiques. En voici quelques-unes:

  •  les parabènes: parahydroxybenzoates d’éthyl, de méthyl, de propyl ou de butylparabène.
  • le chloroacétamide
  • le quaternium-15
  • l’orthophénylphénol
  • le phénoxyéthanol
  • le climbazole
  • l’octaméthyl-cyclotétrasiloxane
  • la trioctanoïne
  • le tert-butylhydroxyanisole
  • l’acide borique, l’acide perborique et les borates
  • le 2-éthylhexyl-2-éthylhexanoate
  • le styrène (résidus dans les styrène/acrylate copolymères), etc..

Pour éviter à votre peau de rentrer en contact avec les produits toxiques, rien de plus facile! Une solution extrêmement simple et à la portée de toutes les futures mamans consiste à prendre sa douche ou son bain uniquement avec de l’eau, sans utiliser de produit lavant. C’est quelquechose que vous pouvez faire aussi souvent que vous le voulez sans prendre aucun risque.

Si vous ressentez le besoin de vous servir de produits nettoyants, dans ce cas choisissez un gel de douche ou un savon certifiés en « cosmétique biologique ». Il faut savoir qu’il existe plusieurs labels de certification qui n’ont pas tous les mêmes exigences. On peut citer les labels les plus répandus en France: Natrue, BDIH, Cosmébio et Nature et Progrès.

 

natrue logo 1  bdih 2     logo_nature_progres_haut  cosmebio

Ces labels ont des cahiers des charges assez exigeants. La certification qui exclut le plus de substances toxiques est « Nature et Progrès ». Pour consulter les cahiers des charges de ces labels , il suffit de se rendre sur leur site Internet et d’aller dans l’onglet « Cahier des charges du label ». Ceci vous permettra de vérifier que leurs exigences sont toujours aussi élevées car elles peuvent évoluer en fonction des lois ainsi que des résultats des études effectuées sur les toxiques.

Pour trouver des produits certifiés avec ces labels, il vous suffit de faire vos achats en magasin bio. Vous pouvez aussi passer une commande par internet en allant sur le site de ces marques.

Voici quelques grands noms de la cosmétique biocertifiée: Les Laboratoires Gravier, Les Ânes d’Autan, Paysanne, Saponaire, etc…

041

Les produits nettoyants certifiés par des labels peuvent être d’un coût un peu plus élevé que certains gels de douche remplis de substances chimiques. Mais compte tenu qu’il seront utilisés sur une période restreinte d’environ un an, le surcoût est limité . Voici quelques exemples de ces savons et gels nettoyants certifiés:

savon neutre liquide Centifolia
Savon neutre liquide Centifolia

Le savon neutre liquide de Centifolia est constitué des ingrédients suivants: Potassium Olivate, Lavandula Angustifolia Flower Water, Potassium Cocoate, Althea officinalis root extract, Malva sylvestris Flower extract, Prunus Armeniaca Fruit extract, Glycerin, Sodium Chloride, Citric Acid. Il est certifié Cosmebio et proposé à 8,50euros les 500ml.

savon surgras anes d'autan nature
Savon Surgras Les Ânes d’Autan

Le savon surgras des Ânes d’Autan contient les ingrédients suivants: Sodium Olivate, Sodium Cocoate, Sodium Schea Butterate, Glycerin, Donkey Milk, Prunus Amygdalus Dulcis Oïl. Les ingrédients sont biocertifiés. Le prix de revient est de 5,35 euros le savon de 100g.savon calendula N et P Saponaire

Savon au Calendula de chez Saponaire

Le savon au calendula de chez Saponaire est composé des ingrédients suivants:Sodium Shea Butterate, Sodium Cocoate, Sodium Canolate, Caprae Lac., glycerin, Calendula Officinalis. Les ingrédients sont biocertifiés. Son coût de revient est de 5 euros les 100g.

savon marseille bio
Savon de Marseille Emma Noël

Le savon de Marseille Emma Noël contient les ingrédients suivants:Sodium Palmate, Sodium Palm Kernelate, Olea Europaea Oil, Glycerin, Montmorillonite, Sodium Chloride, Sodium Hydroxide, Citric Acid, Tocopherol. Ses ingrédients végétaux son biocertifiés. Son coût de revient est de 5,50 euros les 400g.

Ce qu’il faut retenir

L’essentiel est de préserver le film hydrolipidique naturel de votre peau et de ne pas déposer sur celle-ci des substances irritantes, sensibilisantes et toxiques pour vous ou votre futur bébé. Si vous voulez atteindre ces objectifs, il vous faudra respecter les conseils suivants:

  1. Evitez de multiplier les douches ou les bains: une fois par jour ou même tous les deux jours en fonction de vos activités suffit.
  2. Pas de douche ou de bain avec de l’eau très chaude. Une température réglée autour des 37-38°C convient.
  3. Evitez d’utiliser un produit nettoyant si vous le pouvez et lavez-vous seulement avec de l’eau
  4. Si vous préférez utiliser du savon ou un gel-douche, choisissez-les certifiés avec les labels Nature et Progrès, Natrue, BDIH ou Cosmébio BIO.

Dans l’article à venir , nous allons examiner en détail les produits d’hygiène destinés à votre bébé et sélectionner ceux qui offrent des soins protecteurs et bienfaisants. A bientôt!

 

Un commentaire sur “Comment choisir son gel-douche pendant la grossesse

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.